Social Media and Ethics

Click to download PDF version
Click to download DOCX version

The use of social media is only increasing, and more and more health professionals are using social media to help promote their practice and attract clients. The benefits of social media are clear, but Registered Massage Therapists (RMTs/MTs) should be mindful of the unique challenges that regulated health professionals face when using social media. While it is a valuable tool for RMTs and clients, there are some risks, including the potential to breach privacy and confidentiality, cross professional boundaries, and improperly advertise.

The Code of Ethics can help guide RMTs’ social media decisions, particularly Principle 4: Be Responsible and Accountable. Principle 4 states, among other considerations, that RMTs:

  • conduct themselves with personal and professional integrity at all times;
  • responsibly use electronic communication, social media and other forms of digital technology;
  • do not participate in any form of conduct, advertising or promotion that discredits or reflects poorly on the profession or breaches public trust and confidence; and
  • demonstrate the integrity and professionalism expected of an RMT as a regulated health professional.

This means that RMTs should:

  • Take steps to separate their personal and professional social media accounts.
  • Regardless of where RMTs post (i.e., on a personal page with privacy settings enabled or a professional page), always be mindful of what they post online. As regulated health professionals, RMTs are seen as trusted professionals. Before posting anything online, RMTs should consider how their posts may be received by the public, and whether it contains false or misleading information.
  • Never discuss client information via social media.
  • Take reasonable steps to ensure that any social media account associated with their practice (e.g., a clinic’s Facebook page) is used with professionalism.
  • Take reasonable steps to avoid the use of testimonials and disable this function where possible.

CMTO is working to develop more specific social media guidance for RMTs and will share updates in the future.

Médias sociaux et déontologie

Click to download PDF version
Click to download DOCX version

L’utilisation des médias sociaux ne fait que croître, et de plus en plus de professionnels de la santé s’en servent pour promouvoir leur pratique et attirer des clients. Les avantages des médias sociaux sont évidents, mais les massothérapeutes (MTA/MT) doivent être conscients des défis uniques auxquels les membres des professions de la santé réglementées sont confrontés lorsqu’ils utilisent les médias sociaux. Bien que les médias sociaux soient un outil important pour les MTA et les clients, ils comportent certains risques, notamment la possibilité de violer la vie privée et la confidentialité, de franchir les limites professionnelles et de faire de la publicité inappropriée.

Le Code de déontologie peut aider à guider les décisions des MTA en matière de médias sociaux, en particulier la ligne directrice numéro 4 : Être responsable et assumer ses actions. Cette directive stipule, entre autres considérations, que les MTA :

  • se comportent avec intégrité personnelle et professionnelle en tout temps;
  • utilisent de manière responsable les communications électroniques, les médias sociaux et d’autres formes de technologie numérique;
  • ne participent à aucune forme de conduite, de publicité ou de promotion qui discrédite ou démontre une mauvaise image de la profession ou abuse de la confiance du public; et
  • démontrent l’intégrité et le professionnalisme attendus d’un massothérapeute en tant que membre d’une profession de la santé réglementée.

Ceci signifie qu’un MTA doit :

  • Prendre des mesures pour séparer leurs comptes de médias sociaux personnels et professionnels.
  • Quel que soit l’endroit où les MTA publient (c’est-à-dire sur une page personnelle dont les paramètres de confidentialité sont activés ou sur une page professionnelle), ils doivent toujours faire attention au contenu qu’ils publient en ligne. En tant que membres de professions de la santé réglementées, les MTA sont considérés comme des professionnels de confiance. Avant de publier quoi que ce soit en ligne, les MTA doivent tenir compte de la façon dont leurs messages peuvent être reçus par le public et de la possibilité qu’ils contiennent des renseignements faux ou trompeurs.
  • Ne discutez jamais des renseignements personnels des clients sur les médias sociaux.
  • Prendre des mesures raisonnables pour s’assurer que tout compte de médias sociaux associé à leur pratique (par exemple, la page Facebook d’une clinique) est utilisé avec professionnalisme.
  • Prenez des mesures raisonnables pour éviter l’utilisation de témoignages et désactivez cette fonction lorsque cela est possible.

L’Ordre travaille à l’élaboration de conseils plus spécifiques sur les médias sociaux pour les MTA et partagera des mises à jour à l’avenir.