Rappel important : traiter votre partenaire sentimental ou votre conjoint est considéré comme des mauvais traitements d’ordre sexuel en Ontario

Spring 2018

Par Marnie Lofsky, directrice des pratiques professionnelles

Ceci est un rappel pour souligner qu’en tant que membres de professions de la santé réglementées, les MTA n’ont pas le droit de traiter leur conjoint ou partenaire sentimental, et ce, en toute circonstance. Toute relation romantique ou sexuelle avec un client, y compris un conjoint, est toujours considérée comme des « mauvais traitements d’ordre sexuel » en vertu du Code des professions de la santé (qui fait partie de la Loi de 1991 sur les professions de la santé réglementées ou la LPSR). En Ontario, fournir des traitements de massothérapie à un conjoint constitue un motif de révocation obligatoire d’un certificat d’inscription d’un MTA.

Lorsque vous ne pratiquez pas la massothérapie ou que vous n’établissez pas de relation thérapeutique avec votre partenaire sentimental ou sexuel ou votre conjoint, les contacts physiques qui se déroulent lors de la relation intime ne sont pas considérés comme de la massothérapie, par conséquent, ils ne s’appliquent pas à la LPSR.

Pour toute question ou demande de précision concernant cette exigence de la LPSR, veuillez prendre contact avec notre spécialiste en pratique à practicespecialist@cmto.com.

squares-asset
squares-asset
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial