Points saillants sur la COVID-19

Summer-Fall 2021

Vous trouverez ci-dessous un résumé des annonces et initiatives récentes du gouvernement de l’Ontario concernant la COVID-19 qui pourraient intéresser les massothérapeutes autorisés (MTA/MT).

Les précautions à prendre pour la COVID-19 restent nécessaires

Il est rappelé aux MTA que toutes les exigences relatives à la pratique pendant la pandémie restent en place, y compris l’utilisation par les MTA et les clients d’équipements de protection individuelle (EPI) et d’autres mesures de prévention et de contrôle des infections (IPAC). Les MTA doivent continuer à suivre les exigences opérationnelles COVID-19 du ministère de la Santé pour le redémarrage du secteur de la santé et les  directives COVID-19 de l’Ordre pour les massothérapeutes, procéder à une évaluation des risques avant chaque traitement, et pratiquer conformément au Code de déontologie de l’Ordre.

Les preuves de vaccination en Ontario

À compter du 22 septembre, l’Ontario a commencé à exiger une preuve de vaccination dans certains milieux. Le ministère de la Santé de l’Ontario a également publié des directives sur la preuve de vaccination à l’intention des entreprises et des organisations en vertu de la Loi sur la réouverture de l’Ontario. L’Ordre continuera à surveiller le déploiement des attestations de vaccination, notamment en cherchant à clarifier les attentes à l’égard des MTA qui fournissent des services dans ces milieux.

Le ministère de la Santé met à jour les directives sur le dépistage des patients

Le 26 août 2021, le ministère de la Santé a publié une version actualisée du Document d’orientation sur le dépistage de la COVID-19 auprès des patients (Version 5) que tous les professionnels de santé réglementés, y compris les MTA, sont censés utiliser lors du dépistage actif avant chaque traitement. En savoir plus sur le guide de dépistage mis à jour.

En plus de la mise à jour de la liste des symptômes, cette version exige que les MTA posent d’abord une question de base concernant la vaccination. Les MTA peuvent assurer aux clients que leur statut de vaccination ne détermine pas à lui seul le résultat du dépistage (ou si le MTA peut poursuivre), mais qu’il indique plutôt quelles questions de dépistage s’appliquent.

Le bureau du médecin hygiéniste en chef de la santé exige que certains établissements de soins de santé aient des politiques de vaccination

Le 17 août, le médecin hygiéniste en chef de l’Ontario a publié  la directive n°6, qui oblige les employeurs de certains établissements de soins de santé à risque élevé, à adopter une politique de vaccination. Les MTA peuvent trouver plus de renseignements, y compris des précisions sur les exigences des politiques et les personnes auxquelles elles peuvent s’appliquer, dans le Guide des ressources de la directive n°6. Les MTA et les employeurs peuvent également consulter leur unité de santé publique locale pour obtenir des conseils supplémentaires sur les politiques de vaccination liées à l’emploi. Les MTA qui travaillent avec/pour des organisations où la directive 6 s’applique, sont encouragés à parler de ces changements directement avec les administrateurs de l’organisation.

Pour obtenir les derniers renseignements sur les exigences relatives à la COVID-19 en vigueur en Ontario, consultez les mesures et conseils du gouvernement en matière de santé publique.

squares-asset
squares-asset
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial