Célébrons le centenaire de la réglementation de la massothérapie

Winter/Spring 2019

Quelles sont les origines de la massothérapie?

La massothérapie fait partie des soins de santé depuis des siècles.

Il n’existe pas de trace écrite des pratiques les plus anciennes, mais il est généralement reconnu que les premières civilisations du monde entier (dont la Chine, la Grèce et l’Italie) exerçaient un genre de massothérapie.

Nous disposons également de peu de sources documentant l’émergence de la massothérapie au Canada. Selon les chercheurs, la première vague de praticiens, qu’on appelait « masseur » ou « masseuse », provenait de divers coins de l’Europe, en particulier de la Suède, de la Finlande, de l’Allemagne, de la Hongrie et de l’Angleterre. Pratique courante dans toute l’Europe, la massothérapie y était reconnue par les médecins comme une importante méthode de guérison.

Pendant la Première Guerre mondiale, on s’est aperçu que d’inclure la massothérapie dans le traitement des soldats canadiens blessés favorisait leur rétablissement. L’armée a formé des groupes d’infirmières en massothérapie et les a envoyées à des hôpitaux de réadaptation en Angleterre afin d’offrir la massothérapie dans le cadre des soins médicaux quotidiens des soldats.
En 1919, la massothérapie est devenue une profession de la santé réglementée en Ontario.
Au fil du temps, la massothérapie a gagné en popularité dans toute la province. La Loi sur les praticiens ne prescrivant pas de médicaments prévoit la formation adéquate et l’inscription des massothérapeutes. On a ensuite créé le Conseil d’administration, qui régit toutes les catégories de praticiens ne prescrivant pas de médicaments, et tous les massothérapeutes doivent depuis passer un examen et prouver qu’ils sont qualifiés pour l’exercice de la profession. Dans les années 1930, on comptait environ 250 massothérapeutes (membres inscrits). À l’époque, les traitements de massothérapie étaient réalisés sur une table en bois dur et servaient surtout à réduire le stress ou à gérer la douleur physique.

En 1935, on a vu la création d’un Conseil d’administration pour chaque catégorie de praticiens ne prescrivant pas de médicaments. Le « Conseil d’administration des masseurs » a été fondé comme l’entité distincte régissant la profession. L’année suivante, les massothérapeutes ont formé un réseau pour promouvoir la profession, les « Associated Masseurs », l’ancêtre de ce qui deviendrait beaucoup plus tard l’actuelle Registered Massage Therapists’ Association of Ontario (RMTAO).

Le nombre de massothérapeutes continue d’augmenter au fil du temps. Aujourd’hui, on compte quelque 14 000 massothérapeutes inscrits à l’Ordre des massothérapeutes de l’Ontario. Notre Ordre est actuellement l’un des 26 organismes de réglementation en santé de l’Ontario régissant 28 professions de la santé distinctes dans la province.

Cette année, nous célébrons avec fierté le centenaire de la réglementation de la massothérapie en Ontario. Explorez notre chronologie pour découvrir l’évolution de la réglementation de la massothérapie depuis un siècle.

Un siècle de qualité, d’intégrité et de compétence en massothérapie : Notre chronologie

2019 Cette année, nous célébrons le centenaire de la réglementation de la massothérapie en Ontario.
2019 La massothérapie est devenue une profession réglementée à l’Île-du-Prince-Édouard le 1er mars 2019
2018 Les inscriptions à l’Ordre de massothérapeutes de l’Ontario atteignent le chiffre de 14 567 massothérapeutes.
2016 Les quatre ordres membres de la Fédération canadienne des organismes de réglementation en massothérapie (FOMTRAC) ont publié une mise à jour de leurs compétences liées à la pratique et aux indicateurs de performance (CP/IP) intergouvernementaux pour les massothérapeutes de niveau d’entrée.
2014 Le Canadian Massage Therapy Council for Accreditation (CMTCA) est créé afin d’approuver des programmes de massothérapie d’un océan à l’autre.
2013 L’Ordre passe le cap des 12 000 membres inscrits. L’Ordre présente le nouveau projet des compétences et des indicateurs de performance (CP/IP) liés à la pratique de l’acupuncture pour les massothérapeutes en Ontario.
2012 La Fédération canadienne des organismes de réglementation en massothérapie a adopté les compétences liées à la pratique et aux indicateurs de performance (CP/IP) intergouvernementaux pour les massothérapeutes de niveau d’entrée, une référence assurant aux Canadiens de recevoir des soins de massothérapie sûrs et efficaces.
2010 L’Ontario Massage Therapist Association (OMTA) change de nom et devient la Registered Massage Therapists’ Association of Ontario (RMTAO).
2009 L’Ordre des massothérapeutes de l’Ontario régit 10 500 massothérapeutes.
2003 La Fédération canadienne des organismes de réglementation en massothérapie a été établie pour promouvoir des normes de formation nationales communes de niveau d’entrée en ce qui concerne les soins de massothérapie.
2002 L’Ordre des massothérapeutes de l’Ontario encadre 6 000 membres inscrits.
1994 Le 1er janvier 1994, la Loi de 1991 sur les professions de la santé réglementées entre en vigueur.
1991 L’Ordre des massothérapeutes de l’Ontario est créé en remplacement du Conseil d’administration des masseurs après l’entrée en vigueur de la Loi de 1991 sur les professions de la santé réglementées.
1946 Le Canadian College of Massage & Hydrotherapy (Collège canadien de massage et d’hydrothérapie) a été établi pour former les massothérapeutes partout au Canada.
1936 L’Ontario Massage Therapist Association (OMTA) est fondée afin de promouvoir les intérêts des massothérapeutes.
1935 La province de l’Ontario étend la reconnaissance de la massothérapie professionnelle grâce à la Loi sur les praticiens ne prescrivant pas de médicaments.
1925 La Loi sur les praticiens ne prescrivant pas de médicaments établit un registre des physiothérapeutes et des massothérapeutes.
1919 La Loi sur les praticiens ne prescrivant pas de médicaments est adoptée dans la province de l’Ontario (révisée en1925).
squares-asset
squares-asset
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial